Les risques du 14 Juillet en France

Filed in Général by on 10 juillet 2014 0 Comments

Etant une manifestation exceptionnelle, la Fête Nationale n’échappe pas aux règles des risques encourus lorsque sont rassemblés plusieurs centaines, voire milliers, de personnes.

Ainsi, pour la seule année 2012, plus d’une trentaine de lésions aux mains, liées aux explosions de pétards, avaient été recensées rien qu’en Île de France. Les chirurgiens tirent la sonnette d’alarme quant aux mauvaises utilisations d’engins pyrotechniques.

«Ces pétards ont entraîné un afflux exceptionnel de victimes, déplore le professeur Alain Sautet, chirurgien spécialisé en orthopédie et en traumatologie à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. Entre vendredi et dimanche, notre service a dû opérer à lui seul pas moins de huit “mains graves”. C’est-à-dire des mains présentant des délabrements cutanés, nerveux et vasculaires très importants. Au total, une vingtaine de doigts ont été amputés, sans préjuger de l’état des autres qui font l’objet d’inquiétudes liées à des lésions de “blast”, l’onde de choc des explosions..

« Les lésions provoquées par ces pétards de type “mortier”sont telles qu’elles font souvent songer à des plaies de guerre, observe le professeur Alain Sautet. Au bloc, les opérations ont duré plusieurs heures et nous avons été obligés de refuser des transferts de patients tant notre service a été engorgé par des cas graves.»

Considérée comme une des parties les plus innervées du corps humain, où la peau est en contact direct avec l’os, les opérations de la main sont toujours délicates et exigent un très haut niveau de compétence. Elles nécessitent notamment des greffes d’artères dont ne sait jamais si elles vont rester fonctionnelles dans les jours qui suivent.

De même, une vigilance particulière doit être observée concernant les vendeurs itinérants d’alcool, qui ne sont plus autorisés s’ils ne disposent pas d’une licence,d’autant plus que l’alcool vendu se présente souvent en canettes métalliques, jugées aussi dangereuses que le verre.

D’autres risques alimentaires proviennent de la fourniture par ces vendeurs itinérants de produits alimentaires à emporter dans des conditions sanitaire inadéquates (qui seraient interdites dans les restaurants) : cette vente n’est pas nécessairement illégale mais ne dispose pas des équipements de conservation ou d’hygiène adaptés, de gestion des déchets ou de protection du public (pare-feux, combustibles, fumées, etc.), ni des contrôles vétérinaires des produits vendus.

Les associations critiquent aussi la gestion par les communes de la grande quantité de déchets et emballages (souvent difficilement recyclables) laissée dans l’espace public par cette manifestation.

Enfin, la vente d’alcool auprès d’une population souvent jeune les expose à divers dangers, notamment en termes de santé publique (alcoolisme, coma éthylique) et de sécurité routière et publique (violences, accidents de voiture).
Des associations se mobilisent pour organiser les transports et retours et inciter les jeunes à ne pas prendre le volant.

La prudence est donc de mise pour la Fête Nationale française, et l’année 2014 comporte également un risque naturel majeur, qui pourrait couper court aux festivités: un mauvais temps persistant pour le mois de Juillet.

 

Sources:
Le Figaro – Pétards du 14 Juillet
Université de Nancy : La fête, risques et progrès

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *