Remise du Prix de la gestion des risques 2009, le 13 mai 2009

Lors de la deuxième édition des Rencontres Nationales Risque & Secteur Public, PRIMO France a récompensé les meilleures initiatives des collectivités locales en matière de gestion des risques.

Le Président de l’association, Gérard Combe, a donc rappelé en introduction les principes et objectifs de ce prix : identifier et récompenser les efforts et actions réalisées à travers la France dans les collectivités. Le but étant de mettre en application des mécanismes de gestion des risques pour améliorer la sécurité et l’efficacité du service public.

Cette année encore, PRIMO a récompensé quatre approches innovantes qui ont fait preuve de vrais avantages en terme d’amélioration de processus et de réduction des coûts.

En premier lieu, le Syndicat National des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales, représenté par Didier Duraffourg, DGS de Sète, a remis le prix « Risque Stratégique » au Conseil Régional de Champagne Ardenne.

La démarche mise en place  est intitulée « Dispositif MUTAREV », elle consiste à anticiper, accompagner et maîtriser les mutations industrielles d’une région qui ne l’a pas achevé en soutenant la revitalisation économique. Ce dispositif global conjugue des mesures existantes et des mesures nouvelles et lie l’aspect préventif et offensif de l’appui financier de la région. Le dispositif régional innove avec la mise en place de deux outils transverses : la création d’un comité de veille économique et social et d’une chartre d’engagement réciproque entreprise/région.

L’IPGR, par l’intermédiaire de son Directeur Claude Collin, a remis le prix « Risque opérationnel » à la commune de Tours.

Différents évènements dommageables (écroulement du Pont Wilson, accident de l’usine Protex, tempête, inondations,…) ont conduit la municipalité à se doter d’un service spécialisé de sécurité civile. Ce service communal a agi en véritable précurseur, il se veut complémentaire des services de secours en assurant la disponibilité et la compétence du personnel pour réaliser diverses missions, qui ne cessent de s’accroîtrent, telles que : informer, prévenir et gérer les risques majeurs, aider au retour à la normale, gérer les dossiers des grandes manifestations, former le personnel au secourisme et aux gestes sur un début d’incendie,…

Le prix « Risque humain » a ensuite été décerné à la communauté urbaine Creusot Montceau par le représentant de DEXIA, Pierre Souchon, directeur ingénierie Santé Travail.

La communauté a innové en mettant en place une politique Hygiène Sécurité structurée, englobant à terme toutes les facettes de la gestion du personnel en terme de carrière (pénibilité du travail, formation,…). Cette approche participative et pédagogique introduit la sécurité comme l’élément moteur du dialogue social. Ainsi, cette politique met en œuvre les moyens nécessaires pour assurer la sécurité des agents par une mise en conformité réglementaire, une évaluation des risques, la rédaction d’un document unique et des plans d’actions.

Enfin, le prix « Risque financier » sera remis par MARSH à la commune de Lyon pour l’antériorité de sa démarche d’analyse et de transfert de ses risques. La ville de Lyon fut une des premières à conduire une analyse exhaustive de ses principaux bâtiments, de recenser les vulnérabilités et les améliorations à apporter pour leur protection. Une expertise préambule permis ensuite d’en actualiser la valeur et de calculer avec plus d’exactitude le SMP (Sinistres Maximum Possible). Enfin, cette métropole fut la première à séparer le marché d’intermédiation, ie de conseil de gestion, d’assistance, d’ingénierie et de prévention de celui de l’assurance.

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *