Les Français et la transition énergétique

sans_titre_2
« Largement diffusé par les discours médiatiques et politiques, le concept de transition énergétique fait aujourd’hui son chemin dans l’opinion bien que son contenu réel demeure encore assez confus. Si 78% des Français disent aujourd’hui avoir déjà entendu parler du sujet, 22% Français n’en ont pas eu écho, et 40% ne voient pas encore bien ce dont il s’agit. En ce sens, en dépit des débats suscités par l’examen du texte à l’assemblée, la notoriété du projet de loi de transition énergétique (60%) reste encore limitée en comparaison aux autres actions du Gouvernement, seuls 13% disant avoir une idée précise du contenu de ce projet.

Pour autant, si la transition énergétique demeure encore un concept obscur pour la plupart, la prise de conscience est aujourd’hui réelle. 85% estiment ainsi que mener la transition énergétique est désormais une urgence et une courte majorité (51%) estime même que cette transition énergétique peut constituer « une grande réforme ». Alors que la France s’apprête à accueillir la COP 21, l’enjeu pour l’opinion de cette transition est avant tout environnemental (46%) devançant nettement les enjeux géopolitiques (21%) ou encore les dimensions sociales (17%) et économiques (16%).

Dans ce contexte d’urgence perçue, 74% des Français estiment se sentir personnellement concernés par ce mouvement et 53% considèrent par ailleurs pouvoir agir par eux-mêmes en faveur de cette transition, notamment par l’adoption de comportements éco-responsables. Au-delà d’une action « par le haut » impulsée par le législateur, les Français attendent ainsi surtout une mobilisation des acteurs locaux (communes, communautés de communes, régions), acteurs en qui ils ont aujourd’hui le plus confiance pour assurer cette mutation.

Les énergies renouvelables plébiscitées mais le recours au nucléaire parait encore indispensable

Dans ce contexte, les énergies renouvelables sont aujourd’hui plébiscitées. Près de 9 Français sur 10 estiment qu’elles sont des énergies d’avenir (89%), et une proportion similaire les considère comme un vecteur d’indépendance énergétique pour le pays (88%). A titre individuel, les Français considèrent également qu’elles permettent de faire des économies d’énergie (81%) et qu’elles peuvent favoriser le bien-être dans leur domicile (86%).

Les Français considèrent par ailleurs que le développement des énergies renouvelables doit être encouragé en France (90%), alors qu’ils ne sont que 45% à vouloir que le nucléaire se développe et 21% pour le charbon ou le fioul. Parmi les différentes énergies, l’énergie solaire est la mieux considérée (cf figure 1 ci-dessous). Jugée comme l’énergie la plus prometteuse pour l’avenir, la moins polluante et la moins dangereuse, elle devance l’énergie éolienne également bien évaluée mais perçue comme plus onéreuse et donc moins prometteuse. »

Voir l’article complet sur le site du SIGLab, le blog du #SIG sur la communication, l’opinion et le digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *