Article de la Revue du Courtage

Filed in Général by on 15 septembre 2014 0 Comments

« La protection de biens publics: un marché en pleine ouverture »
Auparavant, l’Etat s’assurait lui-même intégralement. Depuis, la crise économique pousse les pouvoirs publics à transférer les risques auprès d’assureurs, afin d’en limiter la portée. Un nouveau marché pour les compagnies, puisque ce complément aux programmes d’assurance déjà existants peut inclure aussi bien la flotte automobile que des infrastructures opérationnelles ou en construction.

Comme le préconise Thomas Graiff, Directeur commercial de Marsh France à Paris, « les collectivités territoriales, et toute administration bénéficiant d’une autonomie de gestion, ont tout intérêt à transférer leurs risques auprès d’un ou de plusieurs assureurs »

« La mairie, par exemple, doit assurer les écoles sous sa responsabilité », continue-t-il, « idem pour le département s’agissant des collèges et les régions en matière de lycées; quant aux universités, qui ont gagné leur autonomie, elles doivent s’assurer elles-mêmes, depuis cette émancipation ».

La Revue du Courtage précise que les Administrations décentralisées sont les plus grands clients des divers courtiers et assureurs, ce segment étant en plein essor.

« S’agissant d’un marché particulier, les professionnels de l’assurance doivent à la fois maîtriser les subtilités de leur métier ainsi que les enjeux et les défis de ce terreau de l’administration. Chez Marsh, nous mobilisons un ensemble de spécialistes autour de différentes entités pour tenir compte des réalités de ce segment. », indique Thomas Graiff.

La Revue du Courtage conseille en outre aux administrations territoriales de s’ouvrir au Risk Management, au même titre que les structures privées.
Article paru le en Septembre 2014 dans La Revue du Courtage, disponible en kiosques.
En savoir plus : http://www.csca.fr/contenu/PubCSCA/Informations/RevueCourtage/RevueCourtageCouvertures.html

 

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *